Exercices FLE gratuits

Compréhension


level Autonome

Sitia : une ville captivante par son histoire, sa culture et son cadre environnant privilégié.


La leçon

« Du cercle les révolutions, ascension-et-déclin, Et de la roue qui va, touchant tantôt le haut tantôt le fond ;

De l’heure les changements qui trêve ne connaissent, Mais marchent vers le bien et vers le mal se hâtent ;

Des armes le fracas, la hargne et le fardeau ; D’Amour l’empire et de l’amitié la vertu ;

Voilà ce qui, au tournant de ce jour, me presse de recueillir et dire tout ce qu’ils accomplirent, et ce qu’il en échut

À une fille et à un jouvenceau qui l’un à l’autre se tissèrent dans un amour pur et sans faille.[…] »,

Vincenzos Kornaros, Érotokritos (Ouvrage édité en collaboration avec l'Atelier Européen de la Traduction, traduit du grec par Robert Davreu.)

Sitia, en grec : Σητεία, est le berceau du célèbre poète, Vincenzos Kornaros, auteur d' Érotokritos. C'est une ville située à l'est de l'île de Crète, à environ 80 kilomètres à l'est d'Agios Nikolaos et 70 kilomètres au nord-est d' Ierapetra, dans le district régional de Lassithi et elle compte environ 20.000 habitants. La ville est un des principaux centres économiques de la région du Lassithi, connue pour être à la tête d'une des 9 régions productrices d'huile d'olive certifiée AOP (Appellation d'Origine Protégée).

UN PEU D'HISTOIRE

Les plus anciennes traces d'établissement sur le site remontent à la période minoenne et d’après les archéologues la ville actuelle se trouve sur le site de l'ancienne ville d’Itia, lieu de naissance de Myson de Chénée, un des Sept sages de Grèce. Les fouilles montrent que le site est occupé dès -3000 et ce jusqu'à -1050.

La ville est fortifiée par les Vénitiens, qui utilisent son port comme base d'opérations en Méditerranée orientale. Au cours de cette époque vénitienne, la ville est détruite à trois reprises : lors des séismes qui ont eu lieu en 1303 et 1508, par les pirates en 1538, et par les Vénitiens eux-mêmes qui détruisent la ville en 1651 pour empêcher les Turcs de la posséder. Après la destruction par les Vénitiens, la ville est abandonnée pendant près de deux siècles. Ce sont les fermiers qui reconstruiront Sitia petit à petit. Elle sera officiellement fondée en 1869.

À DÉCOUVRIR !

- Le monastère de Toplou

La route qui part à l'est de la ville mène à Moni Toplou. Ce vieux monastère, à l'allure de forteresse, dédié à la naissance de la Vierge Marie et à Saint Jean le Théologien, revêt une grande importance. Il s’agit de l'un des monastères les plus riches et les plus historiques de Crète ayant joué un rôle très important dans l'histoire de l'île en participant à la lutte contre l'oppression et l'occupation.

À l'origine, il a été nommé " Monì Panagìa Akrotirianì ", c'est à dire "le monastère de la Vierge Marie du Cap" , nom qui indique bien sa situation géographique, à proximité du Cap Sidero. Son nom actuel est d'origine turque ; "Toplu Monastir" qui signifie "le monastère aux canons" car à l'époque de la domination vénitienne il était une des fortifications les plus importantes de l'île de Crète.

La fondation du monastère remonte au 14ème siècle et les historiens pensent qu’il recouvre les ruines d'un couvent plus ancien. La construction est caractérisée par un grand clocher de style italien, entouré d'un mur de 10 mètres de haut. Sur la façade, une pierre rapporte les termes d’un contrat passé entre des villes antiques : Itanos et Lerapitnos.

À l’intérieur, le sol se couvre de mosaïques en galets et le monastère abrite une église et un musée qui comptent beaucoup de belles icônes et de merveilleuses fresques, dont certaines datent du 14ème siècle. On y trouvera également une très belle galerie de gravures, de manuscrits, de miniatures, de vêtements liturgiques, de textes saints en grec archaïque mais aussi des armes et des vestiges de guerre. Le musée est ouvert aux visiteurs tous les jours.

- L'ancienne forteresse vénitienne de Kazarma

De forme triangulaire, l'ancienne forteresse vénitienne de Kazarma est construite au XIIIe siècle sur l’emplacement de la ville byzantine et il entoure la cathédrale et la résidence du recteur. Lors du tremblement de terre de 1303, la forteresse et la tour subissent de graves dégâts et sont détruites par Barberousse au XVIe siècle. L'ancienne position vénitienne rappelle le temps des pirates.

La forteresse sous sa forme actuelle (restaurée à maintes reprises) se compose de la partie nord-est de l’enceinte de fortification initiale. En 1963, le site est classé monument historique et aujourd’hui ce fort vénitien en ruine est utilisé comme théâtre de plein air pour des manifestations diverses. En y montant, on ne fait que flâner dans les ruelles étroites et pentues de la minuscule vieille ville de Sitia...

- La palmeraie de Vaï

À 20 km de Sitia se déploie la palmeraie de Vai, une palmeraie d’environ 200 hectares ; il s’agit de la plus grande étendue couverte par des palmiers de Théophraste (Phoenix Theofrastii) et c’est une des 19 forêts esthétiques de la Grèce.

On raconte que cette forêt a été plantée par des soldats égyptiens lors de la guerre opposant Itanos à Praisos au IIIe siècle av. J.-C. Selon une autre légende, les palmiers auraient été importés en Crète en l'an 824 par les Arabes. En réalité, les palmiers de Vai constituent les derniers vestiges des palmeraies naturelles qui, au IIe millénaire av. J-C. existaient partout sur les côtes crétoises.

La palmeraie de Vaï vaut vraiment le détour, la beauté de ce site crétois est hors du commun : près de 5000 palmiers entourent une magnifique plage de sable fin.

À Sitia on pourrait également visiter le Musée Archéologique et le Musée Folklorique qui offrent par ses collections des informations sur la vie quotidienne et les traditions de la région pour mieux comprendre la culture crétoise.

N'HÉSITEZ PAS ...

Envie de se reposer ?

La région de Sitia compte de magnifiques plages de sable gris et de cailloux parmi les plus belles de l'île : Chiona, Kouremenos, Mochlos, Kato Zakros, Xerokambos... Prenez le temps de les découvrir, sentir la beauté de la nature et la puissance des vagues et profitez bien des eaux de la Mer Méditerranée en y plongeant en toute tranquillité.

En quête d'adrénaline ?

Traversez la gorge de Richtis, gorge d’une rare beauté. La balade se fait le long d'une petite rivière qu'il faut parfois traverser dans une extraordinaire jungle méditerranéenne. En même temps plusieurs chutes d’eau s'étagent et se terminent par une cascade d’une quinzaine de mètres.

Besoin de se perdre au rythme agité mais à la fois paisible de la ville ?

Laissez-vous porter par la douceur de son climat et enfoncez-vous dans les hauteurs de Sitia que l'on atteint par de jolies rues en escaliers pour admirer la vue sur la mer.

Et si vous voulez simplement vous faire une balade le long du petit port pittoresque de Sitia, détendez-vous en goûtant aux délicieuses spécialités locales ou en buvant du « raki » dans les tavernes de l'île. Encore mieux vous pouvez vous amuser dans une fête crétoise traditionnelle ! Vous en pensez quoi ?

Photos : © Alexandros MITRAKOULIS (Un grand merci !)


Exercice n°1 : Compréhension globale : identifier le document.

Aide : Choisissez la bonne réponse


Question n°1

Ce document pourrait se trouver dans la rubrique :

Corriger la question

Question n°2

Ce document s'adresse surtout à :

Corriger la question

Question n°3

L'objectif de ce document est de :

Corriger la question

Question n°4

Parmi les sous-titres suivants, lequel convient le mieux au texte que vous venez de lire ?

Corriger la question

Question n°5

Dans le texte sont abordés :

Corriger la question

 


Exercice n°2 : Compréhension détaillée

Aide : Après avoir lu attentivement le texte, vérifiez si vous avez bien compris.


Question n°1

Proposition Vrai Faux On ne sait pas
« Itia » était le nom de la ville de Sitia (telle qu'elle existe aujourd'hui) au cours de l'époque vénitienne .
Au cours de la seconde guerre mondiale le monastère de Toplou a joué un rôle très important dans l'histoire de l'île de Crète en participant à la lutte contre l'occupation.
La forteresse vénitienne de Kazarma n'a été restaurée qu'une seule fois.
De nos jours les visiteurs peuvent participer aux fêtes crétoises traditionnelles à la forteresse de Kazarma.
Vincenzos Cornaros est un grand poète crétois né à Sitia.
Le monastère de Toplou se trouve loin du Cap Sidero.
L’accès à la palmeraie de Vai est interdit au public.
Après sa reconstruction par les fermiers la ville de Sitia avait été abandonnée pendant 100 ans.
Corriger la question

 

Exercice n°3 : Décryptage

Aide : Un enchantement pour les yeux ? C'est vrai ! Vous devez associer, quand même, les légendes aux photos correspondantes !


Question n°1

Chaque année, le 26 septembre, une grande fête y est organisée à la commémoration du Transfert de Saint Jean le Théologien.
La ville était refondée par des fermiers en 1869 et parmi les vestiges de l'époque vénitienne, il reste toujours la « Kazarma » (de l'italien : casa di arma) qui est la forteresse de la cité.
La nature, le soleil, la douceur de son climat, ses maisons blanches, son joli port... en font un très beau lieu, absolument agréable à visiter !
Des palmiers rares , dits Phoenix Theofrastii , bordent une plage merveilleuse de sable doré aux eaux turquoises.
C'est là où le littoral abrite de magnifiques plages de sable gris et de cailloux.

 

Exercice n°4 : Découvrir le lexique.

Aide : Associez les deux colonnes pour découvrir les sens des mots inconnus.


Question n°1

berceau

lieu de naissance, origine

domination

action d'exercer son autorité ou son influence sur le plan politique, moral, etc

fondation

action de fonder un pays, une ville, une institution, etc., d'en établir les bases

contrat

convention, accord de volontés ayant pour but d'engendrer une obligation d'une ou de plusieurs personnes envers une ou plusieurs autres.

subir

supporter contre son gré une chose pénible, fâcheuse, désagréable

dégâts

destruction, dommages, ravages dus à un cataclysme, à un accident, à une émeute

fortification

art ou action d'organiser, au moyen d'ouvrages militaires ; la défense d'une région. Ouvrage de défense militaire

puissance

force, efficacité, autorité dans le domaine politique, social

 

Auteur de l'exercice :



Ermina Kesisoglou


Contributrice

Grèce
Ermina Kesisoglou - Université Paris Sorbonne - Paris IV : "LETTRES CLASSIQUES ET MODERNES, SCIENCES DU LANGAGE"

Licence Creative Commons Cette ressource est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution
Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Exercices sur le même thème

N° 7 - 42 Compréhension / Autonome level

» Comprendre une lettre amicale

Apprendre le français en écrivant à un correspondant ce n'est pas si difficile que ça en suivant les conseils de Nadine !!!

Commencer
N° 39 - 2530 Compréhension / Autonome level

» Connaissez-vous Paraty, São Paulo, São Francisco do Sul, Campos Novos ou Brusque ?

Des étudiants de français du Centre de langues de l'Université Fédérale de Santa Catarina présentent leurs villes d'origine. Venez les connaître !

Commencer
N° 13 - 37 Compréhension / Autonome level

» Compréhension écrite : Noël et Nouvel An en France

Mangez-vous douze grains de raisin aux douze coups de minuit le soir de la Saint-Sylvestre, avant de vous souhaiter la bonne année ?

Commencer



Laissez votre commentaire web 2.0



 Commentaires