Exercices FLE gratuits

Civilisation


level Avancé

Catherine Ségurane, une légende niçoise


La leçon

Catherine Ségurane, légende ou réalité, est une héroïne intégrée dans le patrimoine culturel niçois.

Légende ? Parce que les contemporains de l’époque, notamment la chronique de Jouan Badat, n’en parlent pas. La première mention de ses exploits date, 60 ans plus tard, d’un discours d’un maire, Honoré Pastorelli.

Mais revenons au récit. Catherine Ségurane était une lavandière (“bugadiera” en niçois) qui, lors du siège de Nice par les Turcs (aidés, on l’oublie trop souvent, par les troupes françaises de François 1er), le 15 août 1543, aurait prêté main forte aux défenseurs des remparts de la ville à la Tour Sincaire (démolie depuis, proche de l’actuelle Place Garibaldi).

Catherine Ségurane, selon la légende, prit part aux combat, armée de son seul battoir à linge, assomma le porte-étendard turc, puis, brandissant ce trophée et retroussant ses jupes et jupons, exhiba la partie charnue de son anatomie aux assaillants, ce qui aurait eu pour effet de les mettre en fuite.

Selon les versions, pour les uns, c’est la prise de l’étendard qui provoqua cette fuite. Pour les autres, c’est l’effrayante vision de l’arrière-train dénudé de la lavandière qui découragea les turcs car, toujours selon la légende, Catherine Ségurane n’aurait pas été d’une grande beauté…

Toujours est-il que ce jour là, les niçois réussirent à repousser les assaillants qui auraient alors levé le siège de la ville.

En réalité, si la Tour Sincaire a résisté le 15 août, la ville basse tomba le 22 août et seul le Château résista jusqu’à ce que le secours de troupes piémontaises mène au retrait des assaillants qui, après avoir pillé la ville basse (le Vieux-Nice actuel), emmenèrent de nombreux habitants en esclavage.

Cet évènement eut un retentissement considérable en Europe, Nice étant la première ville qui, depuis un siècle, avait réussi à résister, au moins en partie, aux assauts des Turcs.

Dans un premier temps, cette résistance fut attribuée à l’intervention divine (le 15 août étant une fête mariale). 60 ans après et depuis, elle était attribuée à Catherine Ségurane et j’avoue préférer cette version un peu paillarde.

Depuis, “Luigi Andrioli lui consacre un poème épique en 1808, Giovanni Battista Toselli écrit une pièce de théâtre en 1878. Un monument en bas-relief a été érigé en 1923 à proximité du lieu supposé de son exploit. Un collège niçois porte également son nom”. (Wikipedia)

Vous pouvez lire l’histoire, sérieuse cette fois, de cet épisode historique sur le site de la ville. Mais sans traduction et il vous faudra alors apprendre le français. Pourquoi pas à Nice ?


Exercice n°1

Aide : Choisissez les bonnes réponses.


Question n°1

Catherine Ségurane était :

Corriger la question

Question n°2

Les assaillants étaient :

Corriger la question

Question n°3

La ville de Nice avait :

Corriger la question

 


Exercice n°2

Aide : Liez les colonnes


Question n°1

Associez les phrases pour mettre les élements du texte en ordre.

Catherine Ségurane était une lavandière

qui avait aidé à défendre la ville de Nice du siège des Turcs.

Elle prit part aux combat

se servant d'un instrument fait pour laver le linge.

Elle assomma le porte-étendart turc avec cet instrument

et leva le drapeau comme un symbole de victoire !

C'était la première fois qu'une ville

avait pu résister aux assauts des Turcs.

La résistance fut d'abord attribuée

à l'intervention divine

puis, au bout de 60 ans

elle fut finalement attribuée à cette héroïne.

 

Auteur de l'exercice :



Luísa Zanini Vargas


Contributrice

Brésil
Luísa Zanini Vargas - Etudiante en Lettres - Portugais/Français et respectives littératures à l'Universidade Federal de Pelotas (UFPel) - Brésil; Stagiaire multimédia à Azurlingua - Nice.

Licence Creative Commons Cette ressource est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution
Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Exercices sur le même thème

N° 5 - 246 Civilisation / Avancé level

» Civilisation française : une femme hors normes

Connaissez-vous Alexandra David-Neel ? Voici le portrait d'une incroyable femme née en 1868. Lisez-vite, c'est passionnant !

Commencer
N° 3 - 689 Civilisation / Avancé level

» Artistes francophones : JACQUES BREL et STROMAE

De Jacques Brel à Stromae - découvrez l'histoire des deux belges qui ont marqué la chanson francophone.

Commencer
N° 15 - 931 Civilisation / Avancé level

» Les plus anciens centres d'enseignement en Géorgie

Cette activité vous permettra d'étudier l'histoire des plus anciens centres d'enseignement en Géorgie.

Commencer


Laissez votre commentaire web 2.0



 Commentaires