Exercices FLE gratuits

Compréhension


level Avancé

Comprendre un article de culture : la boulangerie française


La leçon

On est à la boulangerie bien avant d’en passer la porte. Lumières blondes d’une boutique dont les clients emportent leurs emplettes bien visibles, à la main, sous le bras, rarement au fond d’un sac ; arômes chauds et suaves qui, insidieusement, annexent le voisinage : la mise en condition se fait dès les abords et ravit sans effort. Visions de foyers tièdes et de simples délices, mille pages de souvenances feuilletées en un instant aux rives de l’inconscient – voyage inattendu, et pourtant quotidien, dans l’espace et le temps ; bref retour, essentiel, à l’image du mot "pain".

Déjà conquis, on franchit sous le charme le seuil du magasin, et c’est fête pour les yeux. Car il est là, multiple, caressé de regards envahis d’émotions immédiates ou lointaines : le pain, décliné à l’envi par des langues diverses, celles de nos régions et celles des souvenirs, langage universel, magique, intemporel. Présentés en paniers ou rangés en compartiments sur des étagères qui intiment : " Ne pas toucher ! ", ils ont noms baguette, miche, bâtard, parisienne ; ils sont campagnards, italiens, viennois, complets, bis ou briochés ; on les dit de mie, en épis ou petits ; ils sont faits de froment, de seigle ou de son ; ils s’agrémentent de graines de sésame ou de cumin, de raisins ou de noix ; il en est de tranchés, de ronds, de plats, de longs, de torsadés, de pliés, de courts et de sans fin ; ils se montrent dorés, farinés, parfois presque brûlés.

Les nuances de leurs croûtes généreusement offertes cèlent à peine les trésors des textures appréciées, dont s’enquiert souvent la proprette boulangère au teint rose farine : "Bien cuit ? Pas trop cuit ?". On n’hésite jamais ; entre les deux, le cœur ne saurait balancer : c’est au creux de l’enfance que le goût s’est forgé, immuable et constant. On cède bien, quelquefois, au vertige légitime d’un dépaysement dans les saveurs voisines, mais c’est un court exil : le moelleux sans égal des mies familières et le croquant dosé des croûtes coutumières prêtent à la nostalgie et rappellent l’infidèle.

Il y a les valeurs sûres, les favoris d’un temps : la miche familiale a longtemps occupé la tête du palmarès mais, depuis belle lurette, la baguette, star internationale, lui a volé la vedette en s’affichant au bras d’un Français type. Quand on le nomme Poilane, le pain est un classique de prestige et urbain, rappelant les grands ronds des marchands ambulants, portés en camionnettes jusqu’au fond des campagnes, à l’époque où le pain ne se vendait qu’au poids et se conservait des semaines. Un jour est arrivé où il s’est déprécié, vulgarisé, produit industriel insipide, vite rassis, coupable désigné de tous les embonpoints. Mais, qualifié d’artisanal, il a retrouvé ses lettres de noblesse et les faveurs des palais connaisseurs, qui savent l’adapter à toutes les circonstances. Fraîche et chaude baguette des petits déjeuners, c’est un concurrent redouté du croissant ; les huîtres ne l’admettent que de seigle mais les terrines le préfèrent de campagne ; fantaisiste, il se fait tout petit et varié, et s’embroche pour les tables festives.

Dans la boulangerie, la queue est souvent longue quand, pétri avant l’aube, il sort enfin du four et paraît en boutique, brûlant délicieusement les mains qui le reçoivent en promesse de plaisir. Chacun espère alors, en regagnant la rue, garder longtemps encore la chaleur qui s’enfuit, jusqu’à cette bouchée, gourmande, prématurée, arrachée à belles dents, bien avant la maison, à la croustillantetiédeur de l’objet du désir.


Exercice n°1

Aide : Répondez aux cinq questions suivantes.


Question n°1

FAIRE DES EMPLETTES n'est pas synonyme de :

Corriger la question

Question n°2

INSIDIEUSEMENT, c'est :

Corriger la question

Question n°3

À L'ENVI signifie :

Corriger la question

Question n°4

Dans le texte, INTIMENT veut dire

Corriger la question

Question n°5

Dans la 1ère phrase du 3ème paragraphe, DONT fait référence :

Corriger la question

 


Exercice n°2

Aide : Répondez aux cinq questions suivantes.


Question n°1

Quelle est la forme correcte du futur du verbe CÉDER ?

Corriger la question

Question n°2

DEPUIS BELLE LURETTE est une expression familière qui signifie :

Corriger la question

Question n°3

Dans le texte, PALAIS est synonyme de :

Corriger la question

Question n°4

Si le pain est COUPABLE DÉSIGNÉ DE TOUS LES EMBONPOINTS,

Corriger la question

Question n°5

Quelle expression ne fait pas allusion à l'appétit ?

Corriger la question

 

Auteur de l'exercice :



Natura Auvergne


Conceptrice / coordinatrice pédagogique

France
Gestionnaire de communauté, page Facebook - Bonjour de France - Azurlingua - France. "Animer ce lieu d'échanges et de rencontres autour de la langue française est un bonheur, chaque jour."

Licence Creative Commons Cette ressource est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution
Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Exercices sur le même thème

N° 21 - 495 Compréhension / Avancé level

» Comprendre les règles d’un sport : la pétanque

Exercice de compréhension écrite niveau B1, comprendre les règles d'un sport en Français... Alors, tu tires ou tu pointes?

Commencer
N° 18 - 381 Compréhension / Avancé level

» Comprendre un article : les repas chez les jeunes

Jeunes et malbouffe, réalité ou mythe? Avec cette compréhension de l'écrit, vous pourrez vous faire votre propre opinion.

Commencer
N° 11 - 921 Compréhension / Avancé level

» Sorosoro, Langues du monde : inventaire avant disparition

Aimeriez-vous connaître comment font les spécialistes pour sauvegarder les langues en voiel de disparition ? À vous de jouer ! Venez découvrir la miss...

Commencer



Laissez votre commentaire web 2.0



 Commentaires