Un coup de main ?
Les professeurs de français – qui peuvent utiliser les textes d'apprentissage en classe - trouveront, sous cette rubrique, des fiches techniques leur proposant des pistes de travail pour leurs cours de différents niveaux.

Les suggestions des utilisateurs seront les bienvenues, et l'équipe de rédaction accueillera avec plaisir les contributions de tous ceux qui souhaiteront faire partager une expérience pédagogique intéressante.

"… et je suis plombier ! "


Exercice : Activité de présentation (niveau débutant).

Objectifs :
  • Faire connaissance : mémoriser les prénoms dans un groupe de taille moyenne à grande.
  • Détendre l'atmosphère.
  • Pratiquer le vocabulaire des métiers, des occupations, de la nationalité…
  • S'entraîner à l'utilisation de structures de base.
Matériel :
Une balle souple (à défaut, des feuilles de papier froissées en boule).

Déroulement :
Pour ménager un effet de surprise qui peut détendre l'atmosphère, commencez l'exercice sans annoncer la règle du jeu. Présentez-vous vous-même comme s'il s 'agissait d'une simple révision des structures de base utilisées dans les présentations. Utilisez vos véritables prénom et nationalité, mais le nom d'une profession manifestement autre que la vôtre.
Par exemple :
" Je me présente : je m'appelle Marie, je suis française et je suis plombier. "

Laissez à chacun le temps de comprendre le terme employé, et de réaliser quelle doit être la règle du jeu. Lancez alors la balle à un membre du groupe :
" A toi (à vous ) ! ".

L'apprenant se présente à son tour de la même manière (choisissant donc une profession ou une occupation autre que la sienne), puis, à votre demande, vous présente en reprenant les éléments que vous avez fournis :

" Je vous présente Marie, elle est … ".


Il lance ensuite la balle au hasard à un autre participant (pour l'intérêt du jeu, évitez les passages de balle entre voisins immédiats), qui se présente et présente son prédécesseur puis vous. Et ainsi de suite jusqu'au dernier, qui remontera la liste jusqu'à vous, dans l'ordre inverse des tours de présentation.

Exemples d'additifs possibles :
  • Au besoin, en particulier dans le cadre d'un groupe multinational, faites épeler les prénoms, que vous inscrirez au tableau – ce qui permet également une révision de la prononciation de l'alphabet.
  • On peut imaginer des gages pour ceux qui se trompent d'ordre de passage, de métiers évoqués …
  • Une vérification de la mémorisation, en fin de parcours, peut faire intervenir des structures interrogatives et négatives, dès qu'elles sont connues :

  • " Est-ce qu'il s'appelle Paul ?
  • "Non, il s'appelle Jacques."
  • "Non, il ne s'appelle pas Paul, il s'appelle Jacques. "

  • Variantes :
    Le but premier de l'activité étant de permettre à chacun (à commencer par l'enseignant) de mémoriser rapidement les prénoms des autres, on peut en garder le principe tout en l'adaptant à d'autres niveaux de classe. On accroît la difficulté, par exemple :
    • en ajoutant des structures (" j'habite à … ", " je viens de … "), sans allonger la liste au point de rendre ardue la mémorisation des détails si le groupe est important, et de lasser par la répétition ;
    • en utilisant des structures plus complexes ;
    • en imposant des catégories,
    • soit par types de profession (limitez-vous à un domaine précis : les métiers de la restauration, du journalisme …),
    • soit par types morphologiques (métiers commençant par une lettre de l'alphabet, ne contenant pas certaines lettres, métiers féminins en " -trice " …).

    Vos réactions : Françoise Kerrien, info@bonjourdefrance.com

    Apprendre le Français en France avec Azurlingua