Exercices FLE gratuits

Histoires de la Francophonie Niveau Avancé

level
Ajouté le : 01 Nov 2012

Le féminisme français (1ère partie)



La Leçon

les-filles-affranchies.jpg

 

Le Féminisme français et les femmes françaises

 

L'histoire du féminisme commence lors de la période pré révolutionnaire de la fin du XVIII ème siècle sous l'influence notamment des philosophes des Lumières.

L'affirmation des droits naturels à suscité des revendications de femmes éclairées telles qu'Olympe De Gouges Celle ci proposa "la déclaration des droits de la femme et de la citoyenne".

Durant les évènements révolutionnaires, des femmes de toutes conditions, participent activement aux mouvements révolutionnaires. Le tableau de Delacroix et sa Marianne illustre la femme révolutionnaire représentation allégorique de la nation.

Bien que profitant de cette première expression politique féminine peu d'hommes, au final, soutinrent les femmes dans leurs revendications. Condorcet fût une exception remarquable. Les formes de représentations politiques de femmes (groupements....) furent rapidement interdits. Les femmes n'eurent pas accès au droit de vote et à l'égalité en droit, elles furent pour autant victimes, comme n'importe quel citoyen, de la répression et de la Terreur. Ainsi, Olympe de Gouges fut guillotinée.

C'est surtout à partir du XIX ème siècle que les femmes engagent une démarche politique avec la volonté, notamment, d'aller vers l'égalité républicaine au travers de l'accès aux institutions (et particulièrement au moyen de revendications en matière de droit de vote et de suffrage réellement universel). L'accès à l'éducation et à des conditions sociales décentes pour les femmes veuves furent leur levier politique.

Les femmes s'organisent sous forme de clubs, d'associations de bienfaisance...

L'Empire, la Restauration et leur cortège de retour aux archaïsmes éteignirent les revendications politiques féminines. Même si la figure de la femme se battant pour la nation reste un symbole fort (les lavandières et cantinières sur les champs de bataille napoléoniens illustrent cette conception de la femme mère de la nation).

La Révolution de 1830 permit aux femmes de revenir à un féminisme militant. Ce sont surtout les milieux socialistes qui permirent un retour des aspirations des femmes à plus d'égalité. Proudhon et Saint Simon furent porteurs de ce renouveau. Les femmes profitèrent de la levée de la censure sur la presse pour s'exprimer largement (La femme libre, la Tribune des femmes, le conseiller des femmes...furent les premières publications féminines).

Elles rejoignent les aspirations socialistes de défense des travailleurs et des ouvriers et se mobilisent pour des droits spécifiques à leur situation comme le retour à la légalisation du divorce ou à l'indépendance juridique et financière.

 

Au risque de paraître "immorales" certaines contestent ouvertement l'institution du mariage et en appellent à "l'amour libre".

Les femmes participeront activement aux journées révolutionnaire de 1848. Elles utilisent la voie de la presse pour s'exprimer. Elles finissent par bénéficier de nouveaux droits notamment dans le travail au même titre que les hommes, des idées comme les crèches et les restaurants collectifs commencent, sous leur impulsion, à voir le jour.

Elles continuent, en vain à revendiquer le droit de vote.

Le club des femmes très actif, est largement caricaturé par les puritains. Les femmes actives politiquement sont aussi la risée des femmes conservatrices qui les accusent de porter atteintes aux bonnes moeurs et à l'équilibre des familles. L'Église catholique ne sera pas en reste. Le club des femmes est alors interdit.

 

Vocabulaire :

- Revendication : Action de revendiquer, de réclamer
- Guillotinée: Qui a eu la tête tranchée par la guillotine, instrument qui servait à décapiter les condamnés à mort.
- Suffrage universel : Système électoral dans lequel le corps électoral est composé de tous les citoyens
- Bienfaisance : Caractère de ce qui est destiné à faire le bien
- Archaïsme : Caractère de ce qui est ancien
- Lavandière : Femme qui lave le linge
- Cantinière : Celle qui tient une cantine, qui fait manger
- Aspiration : Le fait de porter ses désirs, ambition...
- Censure : Contrôle exercé par le pouvoir politique ou religieux sur les ouvrages, publications, film....
- Puritain : Personne au comportement austère, prude.




Commençons les exercices

Auteur de l'exercice


Patricia

Patricia Camacho


Conceptrice pédagogique

Mexique - Ejercicios de Frances
Conceptrice pédagogique du site Bonjour de France / Azurlingua. Enseignante de FLE et ELE au Centre d’Apprentissage en Autonomie de la Maison des Langues. Master 2 Didactiques des Langues, Ingénierie pédagogique et Multimédia. Master 2 FLE, Université de Grenoble 3.


Laissez votre commentaire web 2.0

Chargement en cours de Google+ Commentaires...