Exercices FLE gratuits

Grammaire Française


level Autonome

Souvenirs et ... plus-que-parfait !


La leçon

On dit souvent que « la Grèce n’est pas seulement Athènes ». Même si la capitale et les îles constituent les pôles d’attraction pour les visiteurs, il y a une autre Grèce que les guides touristiques et les agences de voyage oublient quelquefois de mentionner, mais qui vaut vraiment la peine que vous découvriez dans votre prochain voyage. Il y a ceux qui considèrent cette « autre Grèce inconnue » comme une destination à ne pas manquer et avec raison! C’est la Grèce rurale, une campagne parsemée d’anémones et de marguerites, avec de petits villages qui semblent inhabités, des sentiers montagneux parfois enneigés, des forêts de sapins, des lacs idylliques et des fleuves tumultueux ou calmes qui surprennent le voyageur par leur beauté impressionnante. La campagne grecque est la terre de nos ancêtres, lieu de provenance de la majorité des populations urbaines, qui continuent à conserver les traditions. Elle offre des produits miraculeux dont la qualité est appréciée partout dans le monde.

C’est cet aspect de notre pays que nous vous invitons à découvrir à travers les activités suivantes !



Imparfait, passé composé et plus-que-parfait :

Les trois temps-clés qui vous aident à construire un récit au passé !

Plus-que-parfait : dans la plupart des cas, ce temps est utilisé pour exprimer une action passée qui a eu lieu avant une autre action passée.

L’importance de l’Imparfait et du Passé Composé de l’Indicatif dans la construction d’un discours, d’une narration ou d’un récit au passé est indéniable tandis que le Plus-que-parfait a un usage secondaire et d’habitude il se trouve dans une proposition subordonnée.

Si vous vous trouvez devant un énoncé dans lequel il n’y a qu’un Plus-que-parfait comme le suivant…

« Dommage ! J’avais déjà acheté les billets pour le Palais de la Musique… »,

vous aurez besoin des éclaircissements et la phrase doit être complétée avec des informations supplémentaires :

Exemple :

« Quand mes invités français m’ont téléphoné pour me dire qu’ils ne pouvaient pas venir avec moi ce soir à cause d’un petit malaise, il était trop tard parce que moi, j’avais déjà acheté les billets pour le Palais de la Musique d’Athènes ! Dommage ! »

Rappel !

1)Le Plus-que-parfait et le Passé composé sont des temps composés qui se forment en prenant l’auxiliaire, avoir ou être, auquel on ajoute le participe passé du verbe que nous voulons utiliser.

2)Formation du Plus-que-parfait : auxiliaire avoir ou être à l’Imparfait + Participe passé du verbe

Exemple : j’avais voyagé, j’étais allé(e), etc.

Le Plus-que-parfait partage avec le Passé composé une autre caractéristique : celle de l’action accomplie dans le passé, avec une durée précise, un début et une fin. Dans un récit l’action indiquée par le Plus-que-parfait est plus ancienne que celle indiquée par le Passé Composé.

L’Imparfait fournit le cadre de la narration. Certains parlent de "décor" ou de "fond" d’une action qui dure dans le passé et le Passé Composé vient interrompre cette continuité. Ce temps constitue une incision dans le récit et il contribue à la progression de la narration.

Imaginez la phrase suivante :

« Hier, il pleuvait. »

Apparemment, il continuera à pleuvoir et rien ne changera jusqu’au moment où une action ou une série d’actions comme les suivantes viendront animer le paysage… :

« C’est pourquoi je ne suis pas sorti. Je me suis préparé une tisane de sauge que ma cousine qui habite à Vólos, m’avait envoyée la semaine dernière, je me suis mis devant l’ordinateur et j’ai commencé à surfer pour chercher des informations sur mon voyage de Pâques, au mont Pélion, en Grèce. »

Le Plus-que-parfait dans une telle narration nous aide à faire un pas en arrière pour récupérer une information supplémentaire sur la tisane qui a été préparée avec une plante qui est considérée comme un médicament naturel vraiment miraculeux, celui qu’en Grèce on appelle « faskomilo » !



Exercice n°1 : Souvenirs, souvenirs...

Aide : Lisez le texte et mettez les verbes entre parenthèses aux temps convenables. N’oubliez pas l'élision là où c'est nécessaire.

Découvrez ce qui rend, depuis longtemps, notre pays unique et mythique.

Venez donc avec nous…

« Dans le pays de la bonne mine »




Question n°1

Quand ma grand-mère (venir) nous rendre visite à Athènes, elle (ne pas cesser) de me parler de sa région natale. Je me souviens avec quelle joie j' (attendre) qu'elle finisse ses tâches quotidiennes pour me raconter les histoires de son enfance. Le village de mamie Euthalie (se trouver) très loin de chez nous et mon père une fois qu'il en (partir) , (n'y jamais retourner) . Heureusement, c' (être) mamie qui (venir) de temps en temps mais ces visites, au fil des années, (devenir) de plus en plus rares. Vous voyez, mamie (détester) la capitale. Et les avions. Et le voyage en train de l'autre bout de la Grèce du Nord (durer) longtemps pour une femme de 80 ans. Le nom de sa région à mes oreilles d'enfant (sonner) étrangement, comme son prénom, que ma mère (tenter) de moderniser en Thalia, mais en vain. En effet, mamie (provenir) d'une région qui en grec s'appelle « akritiki », adjectif qui dérive du mot « akri » qui signifie "extrémité". Les Akrites (être) les gardiens des frontières (des extrémités) de l'Empire Byzantine et ils (avoir) le devoir de protéger Byzance des attaques de ses ennemis, des « barbares ». Il est évident que j' (apprendre) tout cela quand j' (être) plus âgé, et mamie qui (appeler) sa région « Le pays de la bonne mine », (partir) depuis longtemps.


Corriger la question

Question n°2

Chaque soir, au lit, j' (attendre) patiemment d'entendre le bruit caractéristique de ses pantoufles et de murmurer avec elle le début de ses histoires : « Il (être) une fois un pays qui s'appelait la Grèce ». Dans ce pays de la fable de mamie, j' (avoir) la chance de voyager il y a quelques années avec ma famille et notre séjour nous (paraître) fabuleux. Ma grand-mère (ne pas mentir) . Là, j' (essayer) de reconstruire le passé lointain que cette mignonne femme agile aux yeux pétillants, m' (dépeindre) avec les couleurs les plus vives. Elle m' (dire) que les enfants au petit déjeuner (manger) la meilleure confiture du monde : une confiture que ma grand-mère (préparer) avec les oranges amères, les citrons, les prunes, les pommes et les figues des arbres qui (pousser) dans son jardin. Parmi ces arbres, il y en (avoir) un qui, depuis l'Antiquité, (être) considéré comme sacré : l'olivier qui leur (donner) un liquide vert et parfumé, un médicament précieux que les grecs (mettre) dans tous les plats et qui (se manger) aussi sur une tranche de pain grillée au four de la maison. Un vrai délice !


Corriger la question

Question n°3

Les habitants du village (être) si accueillants qu'ils (offrir) un pot d'olives vertes ou noires en cadeau à tous les visiteurs. C' (être) une coutume chez eux. Et quand les autres pays (apprendre) l'existence de cet arbre, ils (vouloir) , eux aussi, le cultiver, mais malgré leurs efforts, ils (ne pas pouvoir) imiter l'original. Et ce (ne pas être) [[4310:n' pas]] seulement l'huile qui (rendre) notre Euthalie si fière de sa terre. Il y (avoir) aussi le vin. Elle m' (dire) que selon un mythe, c' (être) était un lieu qui (donner) la vigne à ces gens pour les rendre heureux et eux, ils l'(utiliser) presque tous les jours. De la plus pauvre à la plus riche, les familles (garder) une bouteille dans des lieux humides et obscurs parce que le vin n'aime pas beaucoup le soleil. La Bible dit que « le vin réjouit le cœur de l'homme » et les grecs le savent bien, c'est pourquoi, le vin accompagne leur vie et toutes ses expressions : les fêtes, les mariages et les baptêmes, toutes les joies et toutes les tristesses, les déceptions et les moments difficiles.


Corriger la question

Question n°4

Les parents et les grands-parents de mamie (naître) dans ce lieu et ils y (passer) presque toute leur vie. Mais même ceux qui, pour des raisons de survie, (devoir) quitter leur ville natale, ne l' (oublier) . C' (être) juste après la guerre que la plus grande partie de l'immigration vers l'Europe et l'Amérique (avoir lieu) lieu. Mais ce qui (blesser) le plus ceux qui (ne pas partir) , c'était le départ des jeunes, de leurs fils et de leurs filles.


Corriger la question

Question n°5

Parfois elle me (raconter) ses souvenirs, sous le grand platane, au milieu de la place centrale du village, parmi la lavande et la camomille et d’autres herbes miraculeuses qu’elle (ramasser) avec son petit couteau et qu’elle (laisser) sécher dans la petite cour de sa maison. Avec ces mêmes herbes, elle (avoir) l’habitude de me préparer une tisane aromatique qu'elle me (donner) avec une grande cuillerée de miel, quand je (tomber) malade .


Corriger la question

Question n°6

Dans ma famille, ma grand-mère (essayer) toujours de nous transmettre tout ce que ses parents lui (apprendre) , de nous faire connaître toutes les traditions qui (passer) d'une génération à l'autre, comme sa bague qui (passer) d'une main à l'autre. La bague que son mari, mon grand-père, lui (offrir) le jour de leurs fiançailles. La même bague que son père à lui, mon arrière grand-père, (offrir) à sa future épouse, mon arrière grand-mère. Et sa robe de mariée, que sa belle-mère (porter) . Dans ce lieu, c' (être) les familles qui (créer) l'histoire, et le respect pour le passé (devenir) un symbole pour les nouvelles générations de grecs. Notre pays (être) , depuis longtemps, un lieu qui (conserver) ses traditions. Un lieu que les dieux (doter) de lumière, de couleurs, de saveurs, d'eaux et d'une âme profonde pleine de générosité et de fierté comme celle de ces gens simples. Je suis très reconnaissant à mamie pour tout ce qu'elle m' (offrir) .


Ma femme, aujourd'hui, porte sa bague et mes enfants visitent chaque année la terre de leurs grands-parents, « le pays de la bonne mine » qu'ils aiment passionnément, grâce à mamie Euthalie et à ses histoires. Ce sont ces mêmes histoires que je raconte, à mon tour, chaque soir agenouillé devant les lits des petits, Yannis et Thalia, aux yeux pétillants.


C'est le moindre que je puisse faire pour garder son souvenir vivant...


Corriger la question

 


Exercice n°2 : Imparfait, Plus-que-parfait ou Passé composé ?

Aide : Essayez de compléter les textes en choisissant le temps qui convient.

« Souvenirs de voyage »


Béatrice, en fouillant dans le tiroir de sa mère, a trouvé son carnet de voyage de l’époque où ses parents, jeunes mariés et très amoureux, avaient réalisé le voyage de leurs rêves en Grèce. En feuilletant les pages de ce joli carnet, le regard de la fille tombe sur les photos et les notes, prises au vol, de la jeune femme enthousiaste qui, quelques années après, est devenue sa petite maman !



Question n°1

Le soir, quand je à la maison, j' les billets d'avion sur la table de la cuisine comme mon mari me l' . Une première escale à Athènes, aéroport international Ellinikon* et, de là, un vol de quelques minutes nous à Oia, un village à la beauté ineffable, à Santorin, une île volcanique qui de grandes catastrophes lors du tremblement de terre de 1956.

*L'aéroport international d'Ellinikon, dans la région de Glyfada, n'est plus en service : après 60 ans d'activité, il a laissé place, en 2001, au nouvel aéroport international d'Athènes, Elefthérios Venizélos, qui est situé à Spata.



Corriger la question

Question n°2

Quand le taxi , j' nos valises, j' les plantes, j' les poissons, j' que nous toutes les fenêtres et que nous tous les appareils électroniques. Selon la météo, que j' ce matin-là, sur Athènes le soleil et la mer bleue de la Méditerranée nous , Jean et moi, pour notre voyage de noces !



Corriger la question

Question n°3

Tous les après-midis, nous nous dans le même café au bord de la mer. Nous nous dans l'eau fraîche et rajeunissante et quand nous à notre table, le deuxième café grec de la journée que nous quelques minutes plus tôt, se servi dans sa petite tasse d'argile, un objet de poterie, pratique et en même temps artistique, fabriqué par les excellents artisans des îles grecques. Contrairement à l'espresso à la mode et à la machine, ce café fort quelques minutes dans une petite casserole qui s'appelle « briki », bien posé dans du sable qui la braise ardente, et son goût était une vraie récompense.



Corriger la question

Question n°4

Après notre séjour à Santorin, nous à Athènes où nous une semaine. Tous les jours il y quelque chose de nouveau à voir et à faire. Comme ce dimanche sur la Place de la Constitution (Syntagma). Là, les Evzones, "ceux qui ont une belle ceinture", selon la définition grecque, la plus impressionnante relève de la garde présidentielle que j'aie jamais vue . Ces grands hommes qui m' des Géants leur rituel d'un air sérieux et concentré qui un tel charme sur moi que je les , comme hypnotisée. Malgré les touristes qui , comme tous les dimanches à 11h00 heures précises, devant le Tombeau du Soldat inconnu, le silence et seul le roucoulement des pigeons et le clic-clac des appareils photographiques interrompre la cérémonie.

Ces hommes qui le devoir de rester debout, muets et immobiles devant leur poste pendant une heure, trois fois toutes les 48 heures, toute la fierté et la loyauté de la personne au service de la Patrie. Ces soldats, comme des statues antiques, pour moi, les gardiens vigilants de la nation dévoués à leur mission. Les « tsoliades » robustes ne apparemment ni aux filles ni aux petits enfants qui souvent d'eux pour un instantané. Ce jour là, ils leur uniforme traditionnel, leur fustanelle blanche, une sorte de jupe que les tailleurs, selon la tradition, de 400 plis, symbolisant la durée de l'occupation ottomane et leurs sabots rouges, les « tsarouhia ».

Comme dans un rêve, j' mon appareil photo et j' sur le bouton machinalement. Leur image dans ma mémoire. Quel spectacle !



Corriger la question

Question n°5

Le dernier soir avant de partir, nous à l'hôtel de la Grande Bretagne, au centre d'Athènes, avec un couple de grecs qui de Thessalonique, la capitale de la Macédoine. Ils nous qu'autrefois, dans les villes de la Grèce du Nord, on des marchands ambulants qui le salep, une boisson chaude, tonifiante et aromatisée de cannelle et de réglisse, aux passants jusqu'à tard dans la nuit. Ils cette boisson crémeuse dans des récipients, les gkioupia, qui la forme de grandes carafes en argent. Dans le bruit des rues d'une ville moderne, cette attraction - un secret bien caché réservé aux connaisseurs - aux soirs glaciaux une saveur orientale. En effet, c'étaient les Arabes qui cette boisson à Constantinople pour la première fois.



Corriger la question

Question n°6

De retour de vacances, ma première tentative de préparer du tzatziki : j' d'ajouter son ingrédient le plus important : l'ail ! C'est pourquoi mon tzatziki plutôt à une sauce légère au yaourt... Aucun rapport avec le hors-d'œuvre piquant que nous dans toutes les tavernes grecques en été.



Corriger la question

Question n°7

Nous à tous nos amis des produits locaux, des olives, de l'huile d'olive, du retsina, du miel. Mais ce qui le plus grand succès c'était le mastic. Récemment les scientifiques au mastic des vertus thérapeutiques indéniables que les habitants de la grande île de Chios, sur la mer Égée, depuis fort longtemps. Un de ces petits cristaux dorés que le marchand d'épices dans un pot en verre à parfumer tous nos gâteaux !



Corriger la question

 

Exercice n°3 : Une conversation téléphonique

Aide : Reliez les questions aux réponses en mettant les verbes au Plus-que-parfait ou à l’Imparfait.


En vacances avec des amis et mon petit frère Jean. À l’autre bout du fil, maman, qui nous téléphone presque chaque jour pour avoir de nos nouvelles… !

1.Dring ! Allô, Chérie ? C'est vrai que vos amis sont arrivés en retard à votre rendez-vous du matin ? Qu'est-ce qu'il s'est passé ??? Heureusement que vous n’avez pas manqué le paquebot !

A. Bien sûr ! Un ami qui a fait cette expérience m’a dit que quand il (être) ....... petit il (refuser) ...... de monter sur cet animal sympathique de peur de le fatiguer !

2 . Mais où avez-vous acheté ces souvenirs ? Les photos que tu m’as envoyées me semblent vraiment très jolies !

B. Parce qu’avant le dîner, la femme du propriétaire de la maison m’(offrir) ........ une grande cuillère de son gâteau, à la bergamote confite, auquel je n’ai pas pu résister !

3 . Quoi ??? Vous êtes encore à Athènes ? Vous ne deviez pas aller visiter Delphes ?

C. Dans la même maison traditionnelle où nos amis (loger) ....... l’été dernier.

4. Marie ? Merci pour la photo ! Ah, les îles ! Tu savais que dans le passé, pour monter à la chôra, la capitale de plusieurs îles grecques, on utilisait des ânes comme moyen de transport ?

D. Parce que quand j’ai ouvert ma valise j’ai constaté que je les (oublier) ....... à Nauplie. Et je préfère mes nouvelles sandales !

5. Tu m’entends ? Tu as dit à ton frère que nous l'avions cherché toute la soirée ? Pourquoi il n’a pas répondu au téléphone???

E. De la boutique du Musée de l’Acropole qu’une amie grecque nous (recommander) ........ pour éviter les objets kitsch des magasins trop touristiques.

6. Marie ? Vous mangez bien là-bas ? Pourquoi tu n’as pas voulu manger de dessert à la taverne ? Ils m’ont dit que le halva grec aux amendes était vraiment délicieux !

F. Salut maman ! Tu sais Jean… Il s’est excusé en disant qu’il (laisser) ............. le téléphone sur la table quand il est allé danser un ballo, une danse folklorique, avec une très belle Grecque qui pendant toute la soirée l' (regarder) .......... intensément.

7. Chérie ? Vous avez logé où quand vous êtes allés à Nauplie ?

G. Non, maman, l’adresse qu’il nous (donner) ......... (ne pas exister) .......... et nous avons dû chercher un autre logement dans la ville !

8. Allô Marie ? Vous allez bien ? Quelle maison ? Vous n’êtes pas allés à la pension que votre oncle Philippe vous a proposée ?

H. Ils nous ont dit que la veille, ils (boire) .............. beaucoup de tsipouro (une eau de vie qui ressemble à l’ouzo et qui peut être aromatisée d’anis), à la fête du village et ils (ne pas entendre) ................ le réveil !

9. Dring ! Dring ! Écoute mon enfant ! Où tu as trouvé ces drôles de chaussures ? Pourquoi tu ne portes pas tes espadrilles bleues ?

I Excuse-nous maman ! Hier nous avons fait ce que tu nous (conseiller) .......... en partant. Éteindre le téléphone et passer de bonnes vacances, bisous Maman, je t’aime, à bientôt !

10. Marie ? Jean ? Pourquoi vous n’avez pas téléphoné à votre maman hier ? Je me suis inquiétée !!!

J. Oui, nous avons loué une voiture pour y aller mais Jean (vouloir) ......... aussi .......... visiter le cap Sounion et le Temple de Poséidon avant de partir ! Tu sais qu’il se passionne pour l’archéologie.


Question n°1

Reliez les questions aux réponses qui conviennent. Saisissez les bonnes lettres dans les cases vides.


Exemple : 1. H


2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. .


Corriger la question

Question n°2

Mettez les verbes entre parenthèses au temps (l'imparfait ou le plus-que-parfait) et à la forme qui conviennent . Attention aux accords des participes passés !


A. Bien sûr ! Un ami qui a fait cette expérience m'a dit que quand il (être) petit il (refuser) de monter sur cet animal sympathique, de peur de le fatiguer !


B. Parce qu'avant le dîner, la femme du propriétaire de la maison m'(offrir) une grande cuillère de de son gâteau, à la bergamote confite, auquel je n'ai pas pu résister !


C. Dans la même maison traditionnelle où nos amis (loger) avaient logé l'été dernier.


D. Parce que quand j'ai ouvert ma valise j'ai constaté que je les (oublier) à Nauplie. Et je préfère mes nouvelles sandales !


E. Dans la boutique du Musée de l'Acropole qu'une amie grecque nous (recommander) pour éviter les objets kitsch des magasins trop touristiques


F. Salut maman ! Tu sais Jean... Il s'est excusé en disant qu'il (laisser) le téléphone sur la table quand il est allé danser un ballo, une danse folklorique, avec une très belle Grecque qui l' (regarder) intensément pendant toute la soirée.


G. Non, maman, l'adresse qu'il nous (donner) , (ne pas exister) et nous avons dû chercher un autre logement dans la ville !


H. Ils nous ont dit que la veille, ils (boire) beaucoup de tsipouro, (une eau de vie qui ressemble à l'ouzo et qui peut être aromatisée d'anis), à la fête du village et ils (ne pas entendre) le réveil !


I Excuse-nous maman ! Hier nous avons fait ce que tu nous (conseiller) en partant. Éteindre le téléphone et passer de bonnes vacances, bisous Maman, je t'aime, à bientôt !


J. Oui, nous avons loué une voiture pour y aller mais Jean (vouloir aussi) visiter le cap Sounion et le Temple de Poséidon avant de partir ! Tu sais qu'il se passionne pour l'archéologie.


Corriger la question

 

Auteur de l'exercice :



Véronique Daniilidou


Contributrice

Grèce
Licence de langue et de littérature françaises (Université d’Athènes), DEA en didactique du FLE (Université ouverte hellénique), diplôme de traducteur trilingue (grec-français-italien) de l’Université de Strasbourg, elle enseigne actuellement au primaire. Ayant comme centre d’intérêt les enfants et leurs immenses possibilités, elle essaie de ne jamais oublier qu’un bon prof devrait avant tout être « pédagogue ». Sa devise ? « Chaque jour est une nouvelle occasion pour apprendre ». Ne la perdons pas!

Licence Creative Commons Cette ressource est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution
Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Exercices sur le même thème

N° 5 - 1715 Grammaire Française / Autonome level

» Le conditionnel présent

Commencer
N° 2 - 131 Grammaire Française / Autonome level

» Le futur : proche, simple et antérieur...

Vous avez rendez-vous avec le futur ! Ce n'est pas de la science fiction ... Le présent à valeur de futur, le futur proche, le futur simple et le futu...

Commencer
N° 13 - 137 Grammaire Française / Autonome level

» L' INDICATIF, niveau B1

Le mode indicatif est le mode de l'affirmation : il présente des faits certains. Si vous réussissez les exercices, vous brillerez en français !

Commencer


Laissez votre commentaire web 2.0



 Commentaires