Exercices FLE gratuits

Civilisation


level Intermédiaire

La Tropicália


La leçon

La Tropicália est un mouvement culturel qui a duré de 1967 à 1968 au Brésil , ayant les chanteurs Caetano VELOSO et Gilberto GIL comme principaux représentants. On peut aussi citer d'autres artistes comme la chanteuse Gal COSTA, le chanteur-compositeur Tom ZÉ , le groupe MUTANTES , et le chef d’orchestre Rogerio DUPRAT.

Avant la Tropicália , la musique brésilienne a été dominée par les mouvements nationalistes , ou bien par les personnes liées à la "gauche" qui rejetaient l'utilisation de la guitare électrique dans les chansons parce qu'elles étaient des symboles de la culture américaine .

Les tropicalistes ne voulaient que la liberté d'expression et de pensée. Il faut dire qu'à cette époque là le Brésil vivait sous une dictature militaire. La Tropicália a été méprisée par une grande partie de la gauche qui elle, soutenait les musiciens politisés comme Geraldo VANDRÉ , ou les puristes de la bossa nova , comme Chico BUARQUE.

Jusqu'en 1968 le mouvement culturel et intellectuel au Brésil pouvait agir librement , et c'est dans ce contexte que la Tropicália est apparue . Mais le mouvement a fini par agacer les militaires quand il commence à occuper un espace à la télévision avec le programme Divino Maravilhoso , diffusé par la chaîne TV Tupi d' octobre à Décembre 1968 . Ce programme ne contenait aucun caractère politique, mais proposait de briser des tabous , et cela a suffit pour déranger les militaires.

Dans la composition de leurs chansons les tropicalistas utilisaient des éléments régionaux comme le maracatu et l'embolada et universels - comme le rock, le funk, le dub et le rap, qui, comme nous l'avons dit, n'a pas plu à la plupart des gauchistes.

En 1967 , la dictature décrète l' Acte institutionnel numéro cinq (AI-5) qui donnait aux militaires le pouvoir de punir arbitrairement ses adversaires.

Beaucoup de personnes sont alors emprisonnées, torturées ou tuées au Brésil .

Après quelques provocations anarchiques et expérimentales Gilberto GIL et Caetano VELOSO ont été incarcérés en 1969 puis sont partis pour l'exil en Europe.

Le groupe des artistes de ce mouvement là a fait un album, manifeste du mouvement, intitulé Tropicália.

Essayez de l'écouter ! C'est super!




Exercice n°1


Question n°1

Proposition Vrai Faux
La Tropicália a été un mouvement social qui a duré entre les années 1967 et 1968
Divino Maravilhoso a été un disque fait pour les Tropicalistas
La dictadure decrete l' Acte institutionnel numéro cinq en 1967
On peut citer comme représentants de la Tropicália Caetano Veloso, Gilberto Gil et Chico Buaque
Les tropicalistes ne voulaient que la liberté de l'expression et de la pensée
La guitare électrique a été interdite avec le AI- 5
Corriger la question

 


Exercice n°2


Question n°1

Vous connaissez les participants de la Tropicália? Liez la photo avec les noms des tropicalistas!

Gal Costa
Caetano Veloso
Mutantes
Tom Zé
Maria Bethânia
Gilberto Gil

 

Exercice n°3

Aide : Écoutez la musique "Dans mon île" intérpreté par Caetano Veloso et complétez les mots qui manquent


Question n°1

DANS MON ÎLE


Ah comme on est bien
Dans mon île
On n'fait jamais
On se dore au soleil
Qui nous caresse
Et l'on paresse
Sans à demain
Dans mon île
Ah comme il fait doux
Bien tranquille
Près de ma doudou
Sous les grands cocotiers qui se balancent
En silence, nous rêvons de nous
Dans mon île
Un d'amour
Se
Dès la fin du jour
Elle accourt me tendant ses bras
Douces et fragiles
Dans ses plus beaux atours
Ses brillent
Et ses cheveux bruns
S'éparpillent
Sur le fin
Et nous jouons au d'Adam et Eve
Jeu facile
Qu'ils nous ont appris
Car mon île c'est le


Corriger la question

 

Auteur de l'exercice :



Heloá Barroso


Contributrice

Brésil
Étudiante en Master I Littérature et en Licence de Lettres - Français (Université Fédérale de Santa Catarina)

Licence Creative Commons Cette ressource est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution
Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.



Laissez votre commentaire web 2.0



 Commentaires