Exercices FLE gratuits

Le magazine <i>Le français dans le monde</i>


level Avancé

Salut ! Comment ça va? - Un journal-école


La leçon





C’est l’histoire d’une question : « Comment ça va ? »

Fabriquer un journal-école et témoigner avec énergie et ferveur de la langue et de la culture française… Récit de l’aventure de cet « incontournable de la communication autour du français en Extrême-Orient russe ».

Nous  t’aimons beaucoup, notre Salut ! Comment ça va ? », « Tout le monde nous envie parce que nous avons une chose parfaite, informative, qui expose nos avis et nous amuse »… Et il y a, comme ça, un fleuve de déclarations d’amour aussi long que le fleuve du même nom…

Car c’est au bord du fleuve Amour aux confins de la Russie extrême-orientale, à Blagovechtchensk – ce qui signifie « dragon noir » dans le dialecte des premiers habitants de la région – que débute l’aventure.

Tout a commencé il y a 5 ans, un jour de décembre 2004, quand une étudiante de première année de notre département de français, Irina Kornééva, est venue me dire : « J’aimerais tellement créer un journal francophone dans lequel nos étudiants et professeurs pourraient écrire en français… Ça vous dirait qu’on travaille ensemble ? » Je lui ai répondu « OK », mais franchement, au début, cette proposition m’a paru un peu bizarre, voire irréelle. Un journal ? En français ? Ça se fait comment ? Et qui va l’écrire ? Personne, parmi nos étudiants et nos professeurs n’avaient jamais eu semblable expérience…

L’aventure d’un journal-école

Et Irina, qui est passionnée de journalisme et qui a fait ses premiers pas à la télévision locale, va tout inventer, à commencer par le titre du journal – une question sans cesse reprise qu’elle pose à tous ses copains de première année de l’université : « Comment ça va ? » C’est elle aussi qui va susciter les enthousiasmes et encourager chacun à raconter « pourquoi il a choisi le français ou pourquoi il a décidé de devenir professeur ou, encore, comment ses vacances d’été se sont passées… »

Le début est modeste : 8 pages imprimées en 20 exemplaires. Mais très vite, le journal va devenir plus consistant, passant à 12 pages. Entre temps, l’université de Blagovechtchensk a rejoint le réseau des universités francophones de Russie suscité par l’ambassade de France. L’occasion pour Irina « d’inviter de nouveaux amis à traiter dans les pages du journal leurs informations francophones ».

Avec ses 16 pages depuis 2007, ses 250 exemplaires et ses 15 articles en moyenne par numéro, Salut ! Comment ça va ? est devenu incontournable. Et c’est ainsi que les francophiles d’une vingtaine de villes de Russie, de Sakhaline à Kaliningrad, ont participé à différents numéros. Ils  ont  côtoyé  là  des  passionnés de langue et de culture française d’Égypte, du Mexique, du Brésil, de Pologne, de Finlande, du Canada et bien sûr de France.

À lire dans le numéro de décembre 2009, le coup de chapeau, celui du lorrain Silvère Million, étudiant en école de commerce : « Je trouve cela formidable de voir se déployer dans l’Extrême-Orient russe une telle énergie pour le français. Je me souviens avoir lu en classe préparatoire, en cours de culture générale, le témoignage qu’avait livré Natalia Lizogoub sur son amour de notre langue. »

Mais Salut ! Comment ça va ?est bien plus que cela : c’est une passionnante aventure formative. « À l’école, ils arrivent étudiants et ils en repartent journalistes. »C’est ça l’effet Salut ! Comment ça va ? Dominique Audap, « le Vendéen de la côte Atlantique » comme il se nomme, le décrit ainsi : « C’est une expérience inoubliable et formatrice pour son “équipage” comme pour ses lecteurs. Une expérience revigorante et innovante, car le savoir et les traditions françaises qu’il transmet contribuent à un cursus d’apprentissage professionnel. Une revue qui a prouvé que sa vocation fondamentale – être un journal-école, ouvert au plus grand nombre – la rend aussi capable de répondre à des projets spécifiques comme celui de participer à l’apprentissage du français et de la France. Tous ceux qui en ont la charge sont de vrais professionnels qui se dévouent pour transmettre leur savoir-faire à une équipe pas comme les autres. De futurs professionnels qui viennent apprendre leur métier. »

De la Russie à la France

Une aventure qui peut aussi se poursuivre en France comme pour Irina Kornééva, venue à Dijon, à l’université de Bourgogne, préparer un master destiné aux futurs journalistes et attachés de presse. Témoignage de la fondatrice de Salut ! Comment ça va ? : « Notre formation s’appuie plus sur la mise en pratique de nombreux projets médiatiques que sur des études théoriques… C’est tout à fait cohérent et même indispensable : pour être prêt à travailler dans le métier qui est le nôtre, il vaut mieux apprendre les choses sur le terrain ! En gros, si tu n’écris pas d’articles, ne fais pas de fautes et ne cherches pas à les corriger, tu n’apprendras jamais à écrire. Ici, nous sommes occupés du matin au soir, du lundi au vendredi, à la réalisation de nos propres films, reportages, émissions de radio et articles, soit pour le journal étudiant, soit pour le quotidien régional, Le Bien Public. »

Elle qui est née, comme elle dit, « à l’autre bout du monde, aux fins fonds de la Russie orientale », n’en oublie pas pour autant son Salut ! Comment ça va ? « C’est lui qui m’a faite ! Qui m’a aidé à devenir celle que je suis aujourd’hui et que je deviendrai encore. »  Et  quand  elle  montre  les exemplaires de Salut ! à ses amis et collègues dijonnais, ce qui se dégage, c’est tout de suite de la sympathie et de l’intérêt pour tous ceux et celles, bénévoles et passionnés, qui font vivre ce projet, là-bas, à la frontière chinoise, dans ce petit bout du monde extrême-oriental.

Par Olga Kukharenko (Russie)

Article issu de la publication Le français dans le Monde n° 369. Article didactisé dans le cadre du partenariat Bonjour de France et FDLM.


Exercice n°1

Aide : Complétez la fiche du projet en associant correctement les colonnes.


Question n°1

Pour entreprendre un projet comme le journal-école il faut bien commencer quelque part...

Idée initiale

Rédaction d'un journal francophone par des enseignants et des étudiants.

Début du projet

Journaux courts, distribution restreinte.

Suite de son développement

Plus d'articles, large distribution et contributions venant d'ailleurs.

Résultat

Réussite en tant que journal-école en termes de pédagogie et diffusion.

 


Exercice n°2

Aide : Après avoir relu le texte proposé, répondez aux questions suivantes :


Question n°1

Un projet comme celui qui nous est présenté peut viser différents buts SAUF :

Corriger la question

Question n°2

Parmi les résultats suivants, lequel NE peut PAS être atteint :

Corriger la question

 

Exercice n°3

Aide : À vous de créer un journal-école avec vos étudiants! Cochez tous les ingrédients essentiels pour cette recette :


Question n°1

Cochez tous les ingrédients essentiels pour la réussite de votre projet :

Corriger la question

 

Auteur de l'exercice :



Français dans le Monde


Partenaire

France




Dans le cadre d'un partenariat, nous avons le plaisir de vous présenter ce texte proposé par le journal FDLM (Français dans le monde) qui est une référence dans le monde du FLE. Nous vous proposons donc ces offres spéciales qui vous permettront d'en savoir plus et de vous abonner à cette excellente revue !


Envie de découvrir les offres Français dans le monde : Si vous voulez en savoir plus sur les différents types d’abonnement.


Découvrez nos offres spéciales papier : Offre spéciale Bonjour de France abonnement papier, vous avez :


Paiement en ligne par carte bancaire (Une fois votre paiement validé, votre abonnement sera installé automatiquement (sans accusé réception de notre part).


Si vous souhaitez une facture, vous pouvez contacter Mme Themista g.themista@cometcom.fr


Télécharger le bulletin d’abonnement à nous retourner par courrier postal ou courriel à sferrand@fdlm.org


Découvrez nos offres spéciales numérique : Offre spéciale Bonjour de France abonnement numérique


Offre spéciale Bonjour de France abonnement numérique



Licence Creative Commons Cette ressource est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution
Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.


Laissez votre commentaire web 2.0



 Commentaires