Exercices FLE gratuits

Compréhension


level Expert

Comprendre une interview, niveau C1


La leçon

Vous tenez à votre réputation? Et votre "e-réputation", vous-y-avez pensé?

"Moi? je ne laisse aucune trace sur internet"... "Sur internet on ne risque rien, tout est virtuel" ... "Ce qui est mis sur le réseau n'a aucun effet sur ma vie réelle"...

Vous êtes-vous déjà fait l'écho de ces idées? 

Vous êtes de ceux qui pensent encore qu'un clavier et un écran sont des objets inoffensifs? 

Dans ce cas vous devriez peut-être réviser votre jugement...

Heureusement pour vous, nous avons rencontré Laurent Bourelly, spécialiste de l'e-réputation, pour lui poser quelques questions.

BDF: Pourriez vous nous donner une définition de l'e-réputation ? En quoi cela est-il lié au concept du web 2.0 ?

Laurent Bourelly: Il s'agit de maîtriser un écosystème qui gravite autour de la marque, la personne ou l'organisation. Dans ce sens, tout le Web 2.0 est mis à contribution. Une multitude de flux sont mis à contribution pour propager la marque. Être capable de surveiller et contrôler tous ces leviers est la clef d'une bonne gestion de l'e-réputation. 

Pour voir une idée de l'écosystème, j'aime bien cette image: http://www.theconversationprism.com/1600x1200/

2° BDF: L'e-réputation est un concept plutôt récent, comment s'appellent les spécialistes dans ce domaine ?

Laurent Bourelly: Les nettoyeurs ! Imaginez-vous Léon du film de Luc Besson...

BDF: Qui a besoin de ces spécialistes et pourquoi ? 

Laurent Bourelly: Tout le monde en a besoin, mais habituellement on réalise l'urgence lorsqu'une crise émerge. Pourtant, en étant pro-actif, il est possible de gérer les dégâts avant qu'ils ne se propagent. Sinon, c'est toujours bénéfique d'être en contrôle total de son image.

L'exemple le plus flagrant concerne les sites  de e-commerce. La première page de résultats sur leur nom de marque est truffée de sites qui proposent des coupons de réductions (sans parler des avis négatifs de blogueurs, etc...). Est-ce vraiment l'image qu'on souhaite donner, alors qu'on sait que la page de résultats Google est notre carte de visite ?

BDF: Quels sont les enjeux de l'e-réputation pour un particulier et pour une entreprise?

Laurent Bourelly: Pour avoir traité les deux cas, je ne fais pas de distinction. Les enjeux sont peut-être différents, mais les mécanismes utilisés pour les prestations sont identiques.

BDF: Quels sont les conseils que vous donneriez aux particuliers pour protéger leur e-réputation ?

Laurent Bourelly: Utiliser des outils de veille. Certains sont gratuits comme Google Alert, mais ils ne sont pas très efficaces. Je conseille Mention et Alerti. Ensuite, il faut alimenter son écosystème. C'est à dire diffuser sa présence sur toutes les possibilités offertes par le Web 2.0. J'appelle cela la visibilité déportée.

BDF: Vous parlez souvent lors de vos conférences du concept de "person rank";  est-ce une évolution ou une utilisation de celui d'e-réputation ?

Laurent Bourelly: Non, rien à voir. Le PersonRank est le profil défini par Google pour votre personne. Si vous êtes passionné de pêche à la ligne, vous aurez une "odeur" associée à cette passion qui va impacter votre surf. En visitant des sites de pêche à la ligne, voter PersonRank profilé "spécialiste pêche à la ligne", laissera une trace plus pertinente que si c'était un autre profil.

BDF: Comment devient-on spécialiste de ce genre de questions? Existe-t-il un cursus de formation ?

Laurent Bourelly: Les mécanismes ne sont pas très compliqués. Il y a une partie légale pour éradiquer les contenus négatifs, puis ensuite il s'agit de "pousser" les résultats négatifs au-delà de la troisième page de résultats. Pour ce faire, il faut inonder les premières pages de résultats positifs.

On peut imaginer un cursus, mais certaines techniques sont un peu borderlines. Par exemple pour manipuler les Google Suggest. Il existe une poignée d'individus très performants dans ce domaine et pléthore d'agences, donc je m'abstiens de porter un jugement. Pour se former, j'irais voir les freelances.

BDF: Pour finir, une question plus personnelle; Qu'est-ce-que vous appréciez le plus dans votre métier ? Et quels sont vos rêves (professionnels)

Laurent Bourelly: Je m'amuse tous les jours en travaillant. Si ça devient trop chiant, alors j'arrêterai.

Mes rêves professionnels sont en cours avec l'écriture d'un livre et surtout le développement d'un logiciel.

Merci Laurent pour ces explications et conseils judicieux. 

Il est évident que dans l'avenir la nécessité de veiller à sa e-réputation ne fera que grandir.

Alors... attention à vos claviers!!


Exercice n°1 : Préciser votre compréhension de l'entretien

Aide : Pour chaque question trouvez la proposition correcte


Question n°1

A quoi fait référence le mot nettoyeur dans l'utilisation qu'en fait Laurent Bourelly? (Question 2)

Corriger la question

Question n°2

Que signifie l'adjectif truffée ? (question 3)

Corriger la question

Question n°3

A l'origine à quoi se réfère l'adjectif truffé?

Corriger la question

Question n°4

Quelle est la définition du mot particuliers (Nom m.) ? (question 5)

Corriger la question

Question n°5

Certains termes propres à internet ne sont pas traduits en français: choisissez la traduction la plus appropriée pour surf (question 6)

Corriger la question

Question n°6

Un autre terme anglais est utilisé dans l'entretien (question 7) Quelle traduction proposez-vous pour borderline ?

Corriger la question

Question n°7

Que signifie le mot pléthore? (question 7)

Corriger la question

Question n°8

Qu'entend Laurent Bourelly par l'expression une poignée de... ? (question 7)

Corriger la question

Question n°9

Laurent Bourelly utilise le mot chiant: à quelle registre de langue appartient ce mot? (question 8)

Corriger la question

Question n°10

Quelle serait la meilleure traduction en français standard de l'adjectif chiant ?

Corriger la question

 

Auteur de l'exercice :



Nicolas Chatré


Professeur Azurlingua

France
Enseignant pour l'école Azurlingua à Nice et concepteur pédagogique pour le site Bonjour de France. "Apprendre est toujours un voyage... et apprendre une langue est l'assurance de ne jamais voyager seul".

Licence Creative Commons Cette ressource est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution
Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.



Laissez votre commentaire web 2.0



 Commentaires