Exercices FLE gratuits

Compréhension


level Avancé

Comprendre un article : les repas chez les jeunes


La leçon

 

La commensalité chez les jeunes adultes français, allemands et espagnols

La commensalité - en latin cum : avec et mensa : table - définit le fait de partager un repas. Un repas dont la forme et l’intérêt diffèrent selon les âges des convives, la diversité des situations alimentaires, les appartenances socioculturelles, les époques, les styles et conditions de vie...

Pour mieux comprendre l’évolution des pratiques alimentaires de la société, il est nécessaire de saisir les manières dont on se retrouve pour manger ensemble. [ …] A l’heure où beaucoup annoncent la fin du repas commensal, une tendance à l’individualisation des pratiques alimentaires et un hypothétique lien avec le développement de l’obésité, il semble que le partage alimentaire retrouve des nouvelles modalités et une nouvelle intensité, même chez les jeunes…

[…] En effet, les jeunes adultes représentent une classe d’âge particulièrement concernée par les prises alimentaires hors foyer et par un style alimentaire que l’on peut qualifier de désorganisé, sujette à une phase transitoire de leur vie et caractérisée par l’expérimentation. De plus, bien que géographiquement proches, les pays choisis sont éloignés d’un point de vue culturel et des traditions alimentaires.

L’étude s’est appuyée sur les résultats d’interviews de 83 jeunes adultes de différents profils [ …]  résidant à Barcelone, Berlin, Lyon, Madrid et Paris. Au-delà d’une meilleure connaissance des pratiques alimentaires en Europe, cette étude souligne que la population des « jeunes adultes » est loin d’être homogène même si des tendances communes liées en particulier aux styles et conditions de vie au cours de cette période de leur vie peuvent être soulignées.

Cette étude révèle ainsi que les jeunes adultes, en pleine phase d’émancipation et d’expérimentation et contraints par leur budget, explorent de nouvelles cuisines, de nouveaux lieux de restauration, de nouvelles formes de sociabilité et développent de nouvelles manières de recevoir : cuisiner ensemble, apporter un plat préparé chez les amis pour le partager, inviter les amis pour des apéritifs dînatoires, des buffets, des tapas, assis autour d’une table, par terre, sur le canapé, debout dans le salon…

Les espaces de vie des jeunes adultes et leurs équipements ne permettent pas toujours de recevoir de façon formelle autour d’une table et au-delà de cet aspect pratique, l’étude souligne qu’il n’y a pas non plus l’envie de la part de ces jeunes de recevoir de cette manière. Pour partager leur repas, les jeunes investissent les espaces publics qui deviennent des lieux pour rencontrer ses pairs, se sociabiliser et se restaurer autour d’un barbecue, d’un pique-nique avec des aliments préparés à domicile, achetés dans des « take-away » ou directement issus des supermarchés... Les règles changent donc au profit d’une volonté forte : être ensemble et partager l’expérience du repas dans une forme sociale la plus adaptée possible au style de vie de cette classe d’âge.

Il apparaît sinon des différences dans les pratiques commensales et les attitudes face à l’alimentation entre les jeunes adultes français, allemands ou espagnols liées à des traditions et des modèles alimentaires et culturels différents selon les pays. Ainsi, l’étude révèle que le type de repas, les occasions, les lieux, l’organisation sociale, les modalités de partage et le rôle du partage ne sont pas les mêmes :

- En Allemagne, les jeunes ont l’habitude de se retrouver avec leurs amis autour d’un brunch, dans un café ou à la maison, ou pour cuisiner ensemble alors que les français et les espagnols ont plutôt l’habitude de se retrouver pour des dîners au restaurant ou chez eux pour des apéritifs dînatoires, des tapas ou des réceptions où l’hôte prendra en charge davantage la préparation.

- En France et en Espagne, la convivialité est donc essentielle. La cuisine est un prétexte pour se rassembler, manger et discuter en même temps. Le repas fait figure de « repas loisir ». A l’inverse, en Allemagne, ce sont les activités qui accompagnent le repas qui sont prétextes à rassembler les personnes et sont symboles de convivialité comme cuisiner ensemble, les jeux de table, le visionnage d’un film... Le repas fait ici figure de « repas nutrition ».

[…] L’alimentation et la restauration moderne ne semblent pas être simplement au service des besoins du « grignoteur » pressé et nomade facilitant ainsi les prises alimentaires désocialisées, mais son usage peut être également détourné afin de renforcer de nouvelles formes de partage et de communication.

[…]

http://www.institutpaulbocuse.com/fr/ipb/la-commensalite-chez-les-jeunes-adultes-francais-allemands-et-espagnols

18 JUILLET 2012


Exercice n°1

Aide : Cochez les bonnes réponses.


Question n°1

Selon le texte, quelles sont les idées reçues qu’on a sur les jeunes et la nourriture ?

Corriger la question

 


Exercice n°2

Aide : Cochez la bonne réponse.


Question n°1

Quel est le thème de ce texte ?

Corriger la question

Question n°2

Quelle idée est finalement mise en avant ?

Corriger la question

Question n°3

Sur quoi est basée l’observation des pratiques alimentaires ?

Corriger la question

 

Auteur de l'exercice :



Julie Beghelli



France


Licence Creative Commons Cette ressource est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution
Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.


Laissez votre commentaire web 2.0



 Commentaires