Exercices FLE gratuits

Compréhension


level Expert

Comprendre un texte littéraire B2


La leçon

LE PARFUM (extrait)

" Il s’apprêtait déjà à tourner le dos à cet ennuyeux spectacle, pour rentrer en suivant la galerie du Louvre, lorsque le vent lui apporta quelque chose : quelque chose de minuscule, d’à peine perceptible, une miette infime, un atome d’odeur et même moins encore, plutôt le pressentiment d’un parfum, qu’un parfum réel, et pourtant en même temps le pressentiment infaillible de quelque chose qu’il n’avait jamais senti. Il se recula contre le mur, ferma les yeux et dilata ses narines. Le parfum était d’une délicatesse et d’une subtilité tellement exquises qu’il ne pouvait le saisir durablement, sans cesse le parfum se dérobait à sa perception, était recouvert par les vapeurs de poudre des pétards, bloqué par les transpirations de cette masse humaine, mis en miettes et réduits à rien par les mille autres odeurs de la ville. Mais soudain il était de nouveau là, ce n’était qu’une bribe ténue, sensible durant une brève seconde tout au plus, magnifique avant-goût… qui aussitôt disparaissait à nouveau. Grenouille était à la torture. Pour la première fois ce n’était pas seulement l’avidité de son caractère qui était blessé, c’était effectivement son cœur qui souffrait. Il avait l’étrange prescience que ce parfum était la clé de l’ordre régissant tous les autres parfums et qu’on ne comprenait rien au parfum si l’on ne comprenait pas celui-là ; et lui, Grenouille, allait gâcher sa vie, s’il ne parvenait pas à le posséder. Il fallait qu’il l’ait, non pour le simple plaisir de posséder, mais pour assurer la tranquillité de son cœur...

Il tenta de se rappeler quelque chose de comparable et ne put que récuser toute comparaison. Ce parfum avait de la fraîcheur ; mais pas la fraîcheur des limettes ou des oranges, pas la fraîcheur de la myrrhe ou de la feuille de cannelle ou de la menthe crépue ou des bouleaux ou du camphre ou des aiguilles de pin, ni celle d’une pluie de mai, d’un vent de gel ou d’une eau de source… et il avait en même temps de la chaleur ; mais pas comme la bergamote le cyprès ou le musc, pas comme le jasmin ou le narcisse, pas comme le bois de rose et pas comme l’iris… Ce parfum était comme un mélange des deux, de ce qui passe et de ce qui pèse ; pas un mélange, une unité, -et avec ça modeste et faible, et pourtant robuste et serré, comme un morceau de fine soie chatoyante… et pourtant pas comme de la soie, plutôt comme du lait au miel où fond un biscuit – ce qui pour le coup n’allait pas du tout ensemble : du lait et de la soie ! Incompréhensible, ce parfum, indescriptible, impossible à classer d’aucune manière, de fait il n’aurait pas dû exister. Et cependant il était là, avec un naturel parfait et splendide. Grenouille le suivait, le cœur cognant d’anxiété, car il soupçonnait que ce n’était pas lui qui suivait le parfum, mais que c’était le parfum qui l’avait fait captif et attirait à présent vers lui, irrésistiblement. "

Patrick Süskind, Le parfum, I, 8


Exercice n°1

Aide : Lisez attentivement le texte qui suit puis répondez aux questions posées à sa suite.


Question n°1

Qu'apporte le vent à Jean-Baptiste Grenouille au début du texte ?

Corriger la question

Question n°2

Pourquoi J.B Grenouille ne peut saisir durablement ce parfum ?

Corriger la question

Question n°3

Quelle étrange préscience a J.B Grenouille ?

Corriger la question

Question n°4

Pourquoi doit-il posséder ce parfum ?

Corriger la question

Question n°5

A la fin de l'extrait, que soupçonne J.B Grenouille à propos du parfum ?

Corriger la question

 


Exercice n°2

Aide : Cochez les mots que l'auteur utilise dans le texte.


Question n°1

Cochez les mots que l'auteur utilise pour décrire le parfum.

Corriger la question

Question n°2

Cochez les mots que l'auteur utilise pour décrire la subtilité du parfum

Corriger la question

Question n°3

Cochez les mots du champ lexical d'odorat.

Corriger la question

Question n°4

Cochez les mots que l'auteur utilise pour décrire les mauvaises odeurs.

Corriger la question

 

Auteur de l'exercice :



Natura Auvergne


Conceptrice / coordinatrice pédagogique

France
Gestionnaire de communauté, page Facebook - Bonjour de France - Azurlingua - France. "Animer ce lieu d'échanges et de rencontres autour de la langue française est un bonheur, chaque jour."

Licence Creative Commons Cette ressource est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution
Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.


Laissez votre commentaire web 2.0



 Commentaires